Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Divan Jeunesse

Le blog de la librairie Le Divan Jeunesse


♥ Journal d'un vampire en pyjama

Publié par Le Divan Jeunesse sur 21 Juin 2016, 09:30am

Catégories : #Romans, #13 à 113 ans, #maladie, #amour, #Albin Michel

"Journal d'un vampire en pyjama" de Mathias Malzieu, éd. Albin Michel (Janvier 2016)

"Journal d'un vampire en pyjama" de Mathias Malzieu, éd. Albin Michel (Janvier 2016)

Pour une fois c'est un ouvrage adulte dont nous allons vous parler, parce qu'on l'a aimé et parce qu'il pourra faire le bonheur de lecteurs à partir de 14-15 ans.
Encore un livre sur la maladie, c'est vrai, mais ici la démarche est différente, Mathias Malzieu (chanteur bien connu de Dionysos) utilise sa vie pour écrire une histoire, comme un conte avec beaucoup de poésie, de douceur, de vérité et d'humour. Il nous prends par la main et nous plonge dans son combat : le voyage est fantasque, pétillant, émouvant, dur aussi mais on en ressort avec des papillons pleins le ventre. Ce roman c'est une ode à la vie, à la poésie des mots, à l'espoir, à l'amour. Mathias Malzieu nous rappelle par sa plume qu'il faut mettre de la magie dans nos vies.

« Ce livre est le vaisseau spécial que j'ai dû me confectionner pour survivre à ma propre guerre des étoiles. Panne sèche de moelle osseuse. Bug biologique, risque de crash imminent. Quand la réalité dépasse la (science-) fiction, cela donne des rencontres fantastiques, des déceptions intersidérales et des révélations éblouissantes. Une histoire d'amour aussi. Ce journal est un duel de western avec moi-même où je n'ai rien eu à inventer. Si ce n'est le moyen de plonger en apnée dans les profondeurs de mon coeur. » Mathias Malzieu

"Tu fais trop de choses à la fois, tu n'as plus vingt ans." me disait-on. Je me reposerais quand je serais mort. Je suis un drogué du panache. J'ai des cavernes d'Ali Baba plein le crâne, à s'en faire claquer les orbites. Je ne m'ennuie jamais, sauf quand on me ralentit. J'ai dans le cœur un feu d'artifice. Véritable homme-volcan, c'est de la lave qui coule dans mon sang. Je cherche le spasme électrique de la surprise. Je ne sais pas vivre autrement. J'ai toujours rêvé d'être un super-héros. Avant tout pour me sauver moi-même. Mais anéantir mes démons serait trop facile, car en réalité j'ai besoin d'eux. Si je les tue, je me tue. J'ai beau vouloir être inventeur, crooner, semi-poète, illusionniste, skateur en plastique, mangeur de femme en peau de crêpe et imitateur d'animaux sauvages, je suis insomniaque, angoissé et épuisé d'avoir trop cru. Comme si je m'étais foutu de ma propre gueule.

Commenter cet article