Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Divan Jeunesse

Le blog de la librairie Le Divan Jeunesse


♥ A comme aujourd'hui

Publié par Le Divan Jeunesse sur 1 Septembre 2015, 10:10am

Catégories : #amour, #amitié, #différence, #lycée, #adolescence, #13 à 113 ans, #Romans, #Les Grandes Personnes

"A comme aujourd'hui" de David Levithan, éd. Les grandes personnes (2013)

"A comme aujourd'hui" de David Levithan, éd. Les grandes personnes (2013)

Je ne suis jamais tombé amoureux de quelqu’un parce qu’il s’agissait d’une fille ou d’un garçon. Je suis tombé amoureux d’individus en raison de ce qu’ils manifestaient d’unique. Je sais que la plupart des gens ne fonctionnent pas selon cette logique, et pourtant, elle me paraît la seule valable.

Un livre unique, captivant, l'auteur ne nous parle pas seulement d'amour, il va beaucoup plus loin, il nous fait toucher la vie du doigt.

Chaque matin, A se réveille dans un corps différent, dans une nouvelle vie, et ne dispose d'aucun moyen de savoir où, et « qui » sera son hôte. Une seule chose est sûre : il n'empruntera cette identité que le temps d'une journée. Aussi incroyable que cela puisse paraître, A a accepté cet état de fait, et a même établi plusieurs règles qui régissent son existence singulière : ne pas trop s'attacher ; ne pas se faire remarquer ; ne jamais s'immiscer dans la vie de l'autre. Des préceptes qui resteront les siens jusqu'à ce qu'il se réveille dans le corps de Justin, 16 ans, et qu'il fasse la connaissance de Rhiannon, sa petite amie. Dès lors, plus question de subir sans intervenir. Car A vient enfin de croiser quelqu'un qu'il ne peut laisser derrière lui, ce jour-là, le suivant, jour après jour. Une romance captivante, qui tente de décrypter ce sentiment complexe et indispensable qu'est l'amour, à travers le destin de ces deux héros que tout semble vouloir séparer. Ou comment parvenir à aimer lorsque l'on est condamné à ne vivre qu'au présent.

On en apprends beaucoup sur les gens par les histoires qu'ils racontent, mais aussi par leur façon de chantonner. S'ils roulent vitres ouvertes ou fermées. S'ils ont le nez collé à leur carte, ou s'ils laissent la vie les guider. S'ils ressentent l'appel de l'océan...

Commenter cet article